Gestion de vos préférences sur les cookiesX
Certaines fonctionnalités de ce site (partage de contenus sur les réseaux sociaux, lecture directe de vidéos) s’appuient sur des services proposés par des sites tiers. Ces fonctionnalités déposent des cookies permettant notamment à ces sites de tracer votre navigation.
Ces cookies ne sont déposés que si vous donnez votre accord. Vous pouvez vous informer sur la nature des cookies déposés, les accepter ou les refuser soit globalement pour l’ensemble du site et l’ensemble des services, soit service par service.
Préférences
pour tous les services
Statistiques
Les cookies statistiques sont émis aux fins de mesurer l’audience des différents contenus et rubriques de notre site, afin de les évaluer et de mieux les organiser. Typiquement les données collectées sont, par exemple : nombre de visiteurs, temps passé sur une page, type de page consultée par après.
Google Analytics
Voir le site officiel
Autres
Ces cookies sont émis aux fins de certaines fonctionnalités de notre site.
Google maps
Voir le site officiel
Google Traduction
Tripadvisor
Voir le site officiel

Le Portrieux

Ce petit port à échouage conserve tout le caractère d’un petit port breton et vit au gré des marées, dans la plus pure tradition bretonne... Ancien port de pêche et de marchandise, le Portrieux est aujourd'hui voué à la plaisance. Le quai de la République, réaménagé en 2017, offre une promenade agréable, et la plage du Portrieux, orientée Sud, est idéale pour un bain de soleil (baignade interdite)

Un peu d'histoire

Le premier abri portuaire était situé du côté de Kertugal dans l’anse naturelle de la grève de la Fontaine de Saint-Quay. Cette anse étant directement ouverte aux vents violents du Nord Est, on dévia progressivement sur l’anse du Portrieux, mieux protégée des vents. Ce nouveau site se développa dès 1612, avec les premiers départs des bateaux pour la pêche à Terre-Neuve, aussi appelée « grande pêche ».

Le port de Portrieux fut l’un des premiers ouvrages construits car il n’y eut pas de travaux d’art avant le 18ème siècle. En 1879, la jetée fut agrandie afin de protéger le port des ensablements.

Avec l’arrivée du tourisme, le port s’ouvre à de nouvelles activités : dès 1920, il est possible d’embarquer pour l’île de Bréhat et les îles Anglo-Normandes, d’abord à la voile, puis en vapeur.

Le saviez-vous ?

En famille en Bretagne

Le saviez-vous ?

Deux explications seraient à l’origine du nom de Portrieux . Pour comprendre cet orthographe, il faut séparer les deux syllabes qui le constituent : Port et Rieux. Le rieu est un filet de pêche mais il peut aussi se référer aux feux allumés sur les falaises par les habitants pour prévenir des dangers de la côte. 

Le phare est le prototype de l’exposition internationale de Paris de 1867 ; il mesure environ 12 mètres , il est constitué d’un noyau central en plaques métalliques boulonnées et des marches en fer. Il est très caractéristique de l’ère industrielle où le fer, la fonte et le verre étaient en plein essor. Dessiné par Léonce Raynaud, il est sorti des ateliers Rigolet.

Infos pratiques

450 places, 8 places pour les escales

7 € par jour

Infos capitainerie : +33 (0)2 96 70 95 31

Infos pratiques

Port d'échouage